Ecrit par 0h00 Santé Views: 6

Les types de muscles du corps humain

Dans cet article, nous allons examiner les différents types de muscles que l’on peut trouver dans le corps humain, qui en compte plus de 600, bien qu’il soit difficile d’en connaître le nombre exact. Tous ces muscles représentent 40 à 50 % du poids corporel d’une personne en bonne santé.

L’une des caractéristiques les plus importantes et les plus uniques des muscles est leur capacité à se contracter et à se détendre. Certaines de ces contractions peuvent être volontaires, caractéristiques des muscles striés, ou involontaires, présentes dans les muscles lisses et cardiaques. Voyons les différents types de muscles qui existent dans le corps humain et que vous apprendrez dans le cours avancé de chiromassage.

Types de tissus musculaires

Muscle strié

Également appelé muscle squelettique. Il trouve son origine et son insertion dans un ou plusieurs os par l’intermédiaire des tendons. Il existe deux types de contractions : rapides ou lentes et il a, comme caractéristique qui le différencie des autres types, la capacité d’atteindre la fatigue. Son mouvement dans des conditions normales, c’est-à-dire en l’absence de toute altération neurologique ou pathologique, est volontaire.

Le muscle strié est constitué de plusieurs faisceaux musculaires. Ceux-ci sont divisés en fascicules musculaires, eux-mêmes constitués de fibres musculaires. Ces fibres sont composées de myofilaments d’actine et de myosine et de protéines responsables de la contraction musculaire. Le muscle strié est enveloppé d’une couche externe appelée fascia et possède une plaque motrice chargée de recevoir les stimuli du système nerveux central (SNC). Ce type de fibre musculaire accumule la fatigue.

Les muscles striés ont plusieurs fonctions :

  • Excitabilité ou irritabilité. Ces cellules sont excitables, elles peuvent donc répondre à des mécanismes de régulation.
  • La contractilité des cellules musculaires, c’est-à-dire leur capacité à se contracter, permet aux muscles de tirer sur les os, produisant ainsi un mouvement.
  • La distensibilité, c’est-à-dire la capacité d’extension ou d’étirement, leur permet de retrouver leur longueur de repos après une contraction.
  • La production de chaleur grâce aux cellules musculaires, comme toutes les autres cellules musculaires, produit de la chaleur (énergie) par un principe appelé catabolisme. Elle maintient l’homéostasie (autorégulation) de la température.
  • La posture et le mouvement sont deux éléments caractéristiques de ce type de musculature, car ils nous permettent de nous déplacer ou de nous tenir debout.

Muscle lisse

Les muscles lisses tapissent les structures internes, telles que la paroi intestinale, les bronches, la vessie ou les vaisseaux sanguins. Ses mouvements sont involontaires. Comme les myofibrilles sont également constituées de filaments d’actine et de myosine, elles sont similaires aux muscles striés.

Contrairement au muscle strié, le muscle lisse ne possède pas de plaque motrice, mais est produit par l’inhibition de la pompe à calcium. Ce type de muscle appartient à la vie inconsciente de la personne, c’est-à-dire qu’il est responsable d’activités incontrôlées.

Les changements d’état sont généralement plus lents en raison de la différence de stimulus pour déclencher la contraction. Ce type de fibre a une dépense calorique très faible et ne se fatigue donc pas. On le trouve dans les vaisseaux sanguins, le tube digestif et dans certains viscères comme l’utérus, par exemple.

Le muscle cardiaque

Il s’agit du myocarde. Ce type de muscle est strié, comme le muscle squelettique, et est très excitable et conducteur (il s’adapte rapidement aux demandes du corps, en augmentant le rythme ou en le diminuant), avec des contractions rythmiques et fréquentes (le rythme cardiaque moyen d’une personne est d’environ 70-80 contractions par minute) qui permettent au cœur de se contracter et de se détendre pour fonctionner comme une pompe qui envoie le sang à tous les organes du corps. Ses mouvements sont involontaires.

Le myocarde se situe entre l’épicarde, la couche superficielle du cœur, et l’endocarde, la couche plus profonde formée par le tissu conjonctif. Ces trois couches sont fortement irriguées par des capillaires et des vaisseaux sanguins. Le cœur est régulé par le système nerveux autonome (systèmes sympathique et parasympathique).

Une crise cardiaque signifie qu’une partie du muscle cardiaque est incapable de se contracter (généralement en raison d’un manque d’apport sanguin). Cela signifie que, si l’infarctus est très important et/ou prolongé, ce tissu perd sa capacité contractile.

Maîtriser les types de muscles du corps humain

Grâce au cours avancé de chiromassage, vous apprendrez à connaître les différents types de muscles du corps humain afin de pouvoir effectuer des massages sur les tissus cibles en toute connaissance de cause. Entrez dans une profession qui vise à améliorer le bien-être des patients.

Visited 6 times, 1 visit(s) today
Fermer