DIY : Comment fabriquer des emballages alimentaires réutilisables

0
15
tuto-diy-emballage-alimentaire-reutilisable

Je teste de nouvelles choses ! Depuis que j’ai découvert les wraps réutilisables il y a quelques mois, l’idée de fabriquer moi-même cette toile cirée me trottait dans la tête. Le produit en question consiste en un tissu de coton imprégné de cire d’abeille, d’huile de jojoba et de résine d’arbre. Avec la chaleur de vos mains, le tissu devient malléable, ce qui vous permet d’emballer et de conserver des aliments tels que du fromage, des en-cas ou des légumes. Après utilisation, il suffit de le laver à la main à l’eau froide. Le but ? Réduire les déchets notamment le plastique et le papier d’aluminium. Mais aussi économiser de l’argent. Bonne idée, n’est-ce pas ? Eh bien, voici un « tuto » sur la façon de fabriquer des emballages alimentaires réutilisables. Mais attention, ils sont encore en période de test.

Tout d’abord, les ingrédients. Comme je l’ai mentionné précédemment, il y a trois composants principaux : la cire d’abeille, l’huile de jojoba qui est en fait une cire liquide et la résine d’arbre. Manipuler de la résine à la maison ne semble pas être une bonne idée, donc je l’ai retiré de la liste. De plus, j’ai lu des commentaires critiquant la forte odeur qu’il laisse sur les aliments, alors, sacrifiant une partie de la malléabilité du produit, j’ai décidé de m’en passer. Puis, je me suis rendu compte que la grande majorité des personnes qui avaient essayé de faire ces emballages maison se passaient d’huile de jojoba et n’utilisaient que de la cire d’abeille pour imperméabiliser le tissu. Je me suis donc également aventurée à faire une première expérience, testée uniquement avec cet ingrédient (si vous êtes végétalien, vous pouvez le remplacer par de la cire de candelilla).

Les étapes pas-à-pas pour construire un emballage alimentaire respectueux de l’environnement

  • Choisissez un tissu 100% coton, aussi fin que possible (comme un drap ou une mousseline). Dans mon cas, j’ai réutilisé une vieille taie d’oreiller.
  • Découpez-le en fonction de la taille des papillotes que vous voulez faire. Dans mon cas, j’ai coupé deux rectangles de 25X18 cm et trois circonférences de 15 cm. Idéalement, utilisez des ciseaux en zig-zag pour éviter que les chiffons ne s’effilochent. Je suis allé droit au but et je me suis passé des « petits détails ».
  • frotter les carrés de tissu à la cire d’abeille. La quantité dépendra du tissu que vous allez cirer.
  • C’est le moment sandwich. Sur la table à repasser, placez dans cet ordre : du papier journal, du papier sulfurisé, le tissu en coton, les copeaux de cire couvrant toute la surface et à nouveau du papier sulfurisé.
  • Avec le fer chaud, exercez une pression sur l’ensemble, en tapant pour éviter que le papier ne se déplace. Vous verrez la cire fondre, s’imprégner et se répandre sur le tissu.
  • Soulevez le papier sulfurisé restant entre les copeaux fondus et le tissu. Vous verrez que les pièces cirées ont pris une teinte plus foncée. Si vous voyez des trous blancs, jetez des copeaux dessus et recommencez le repassage. La couleur du tissu doit être uniforme.
  • Une fois prêt, étalez rapidement le tissu (en le soulevant sans vous brûler) et laissez-le durcir à l’intérieur pendant environ 24 heures.

Observez la différence de couleur entre la partie cirée (avant) et la partie non cirée (arrière). Vous verrez également que dans le premier tissu à gauche, il y a encore des zones sans cire, la couleur n’est pas uniforme.

  • Enlevez l’excès de cire avec une brosse et c’est tout !

Vous verrez que le tissu est rigide. Il suffit de le chauffer un peu avec les mains, de le modeler à votre goût et de l’enrouler autour de ce que vous voulez.

Cependant, je trouve que l’utilisation de la cire seule peut faire craquer le tissu avec les changements de température. Je pense que l’huile de jojoba est nécessaire. En outre, de nombreuses personnes font remarquer qu’après quelques lavages, le tissu doit être ciré à nouveau. Par conséquent, la chose la plus pratique à faire serait d’avoir une tablette à étaler sur le tissu chaque fois que cela est nécessaire ; comme celle que je vous ai montrée pour imperméabiliser les vêtements. J’ai fait des recherches sur les proportions de jojoba et de cire nécessaires à la fabrication de cette tablette. J’ai fait quelques tests et dès que j’aurai les résultats, j’écrirai un article comparant les deux méthodes. Restez à l’écoute. Pour l’instant, les toiles cirées fonctionnent. 🙂 …

Mise à jour :

J’ai essayé de fabriquer une tablette avec différentes quantités de cire et d’huile de jojoba, mais le résultat ne me satisfaisait pas. Je pense que même si c’est plus fastidieux, il n’y a pas d’autre moyen que de faire fondre la cire et le jojoba en même temps et d’étaler le mélange sur le tissu. Voici les bonnes proportions pour cela, en utilisant 60% de cire, 30% d’huile de jojoba et 10% de gomme damar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici