Ecrit par 10h07 Lifestyle Views: 7

Prendre du recul sur sa vie avec le slow life

adopter-mouvement-slow-life

Une vie lente, une vie plus zen ? Sarah est l’experte invitée du mois de janvier. Elle partagera avec nous les premiers pas vers une vie zen.

Sarah est diplômée en histoire de l’art et formatrice pour l’emploi. Après une période au Moyen-Orient en tant qu’organisatrice d’événements et responsable marketing, elle est aujourd’hui organisatrice d’événements chez Shake the world. Sur son blog, vous trouverez des articles sur la nourriture, le feng-sui, la recherche d’emploi, les voyages et les plans “slow”, entre autres choses.

Nous ne nous souvenons pas vraiment quand nous l’avons rencontrée, mais nous nous souvenons où, sur Instagram. Sarah fait des histoires très divertissantes et depuis que nous l’avons découverte, nous sommes ses fans numéro 1. Sur Instagram, elle nous raconte son quotidien, ses aventures avec sa chienne Cora l’exploratrice, son déménagement, ses retraites, son apprentissage de la réflexologie, de l’acupuncture, de la médecine chinoise, ses voyages… Allez, cette fille ne s’arrête pas ! Elle est une source de connaissances et d’apprentissage continu, nous vous laissons avec elle !

Les premiers pas vers une vie zen

Bonjour à tous !

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai l’habitude d’écrire sur la façon de mener une vie plus calme dans la grande ville. J’ai tout essayé : le coaching, le yoga, les mandalas, j’ai vécu avec des moines bouddhistes, j’ai fait des retraites silencieuses… Et j’essaie encore de nouvelles choses que je peux transférer dans ma vie quotidienne et qui m’aident à mener une vie plus zen.

Je dis toujours qu’être moine bouddhiste et mener une vie tranquille n’est pas un mystère. Ils vivent dans des monastères isolés du chaos et passent de nombreuses heures par jour à méditer. Ce qui est compliqué, c’est de vivre en ville comme nous, de travailler, d’avoir une maison, une vie sociale, une vie de famille, Internet, etc. Difficile, mais pas impossible. Je vous le promets.

A l’heure qu’il est, et si vous avez jeté un coup d’œil à mon instagram, vous vous dites sûrement que je vais vous faire méditer et colorier des mandalas.

Eh bien, ce n’est pas le cas ! Bien au contraire. Il y a déjà beaucoup de posts et d’applis sur la méditation et les gens n’arrivent pas à s’y mettre. Je vais donc vous proposer une alternative.

Grâce à quelques exercices très simples, vous aurez la base pour que toutes ces choses à la mode, comme le Hygge, aient l’effet qu’elles doivent avoir. Commençons notre SlowLife par le commencement : la prise de conscience de notre niveau de stress et d’activité frénétique.

Exercices pour commencer le mouvement slow life

Vous êtes prêt ? C’est parti, étape par étape :

1. Nous devons reconnaître que nous allons à mille à l’heure

Super évident, n’est-ce pas ? Eh bien, non ! Il y a encore des gens qui vont à mille et qui ne savent pas qu’ils courent sans arrêt à mille. Le reconnaître et vouloir le changer est donc la première étape.

Si vous voyez une personne calme et que l’envie vous prend, vous commencez à vous méfier. Si, au contraire, vous dérapez partout, si vous passez votre vie à éteindre des incendies, si votre journée passe vite et que vous sautez d’une activité à l’autre presque sans vous en apercevoir… vous avez besoin de ralentir un peu.

2. Analysons notre vie

(Mais sans aller trop loin !) OK, nous savons déjà que nous allons à fond. Nous ne l’aimons pas et nous voulons le changer. Je fais toujours un exercice pour voir quel est le domaine de ma vie le moins lent, celui qui m’accélère le plus.

  • Comment ? Sur une feuille de papier, faites un tableau avec différentes sections : Amour, Argent, Santé, Amitié, Environnement, Développement professionnel, Développement personnel et Loisirs (vous pouvez ajouter une section supplémentaire si vous avez des enfants ou un autre aspect à gérer). Je donne ensuite une note de stress pour chaque domaine : 0 c’est rien, 10 c’est qu’on se jette par la fenêtre.
  • Par exemple : si vous êtes amoureux, la section Amour aura un niveau de stress faible et si vous déménagez, la section Environnement aura un niveau de stress de 8-9 (selon la façon dont vous le prenez, bien sûr, je suis très dramatique à propos des déménagements).
  • De cette façon, vous verrez d’un coup d’œil les domaines qui ont besoin d’être réajustés (cet exercice m’aide également à réaliser que je ne suis pas aussi mauvais que je le pensais).

Avoir mille choses à faire et mille engagements n’est plus à la mode, c’est ce qui nous stresse le plus et nous éloigne le plus d’une vie lente.

3. Il faut redonner la priorité aux choses essentielles : Mon mantra est « less is more »

Bien qu’il soit parfois inévitable d’avoir un millier de fronts ouverts, idéalement nous ne devrions pas les ouvrir volontairement. Avoir mille choses à faire et mille engagements n’est plus à la mode, c’est la chose la plus stressante et celle qui nous éloigne le plus d’une vie lente.

  • Comment ? Se fermer est merveilleux, commencez par réfléchir aux choses dont vous pouvez vous passer (à court, moyen et long terme). Pouvez-vous donner la priorité à quelque chose, fermer ce front, puis revenir au reste des choses ? Nous pensons souvent qu’il s’agit d’une question de gestion du temps, que nous ne savons pas nous organiser, mais il s’agit en fait de “ne pas en faire trop”. Le point suivant est très utile à cet égard :

4 . Déléguer

Cette partie coûte cher, n’est-ce pas ? Si nous ne le faisons pas nous-mêmes, ce n’est pas bien fait, n’est-ce pas ?

Ce contrôle de l’anxiété (dont j’ai beaucoup souffert et souffre encore) est l’un des principaux facteurs de stress.

  • Je vais vous dire un secret : ce n’est pas grave si le lit n’est pas fait pendant un jour, ou si quelqu’un d’autre le fait et qu’il n’est pas comme vous le souhaitez. Je vous promets qu’il ne se passera absolument rien. Apprendre à déléguer, à lâcher prise, est l’une des choses les plus libératrices que l’on puisse faire. Il s’agit d’avoir le temps de notre côté, et non contre nous. Et si nous faisons tout nous-mêmes, nous n’aurons jamais le temps de ralentir. N’oubliez pas que les perfectionnistes ne se reposent jamais, et ce n’est pas ce que nous recherchons.

5. Ne vous punissez pas si vous n’arrivez pas à tout faire, bien au contraire

Lorsque nous parvenons à réduire les fronts ouverts, le sentiment ne doit pas être celui de l’échec. Cela arrive très souvent. Lorsque nous fermons nos fronts, le sentiment doit être celui de la tranquillité et du calme. De libération.

  • Pensez qu’en disant Non à quelque chose, vous dites Oui à d’autres choses. Ne pas faire a de nombreux avantages sur le plan physique et mental ; votre système nerveux cessera de tourner à mille tours, vous dormirez mieux, vous serez de meilleure humeur, vous affronterez mieux les problèmes quotidiens, vous apprécierez davantage les choses, vos relations seront favorisées, et ainsi de suite.

6. Prenez chaque jour le temps de ne rien faire

C’est aussi simple que cela. Si nous sommes habitués à ne pas nous arrêter, ne rien faire peut nous énerver. Le mieux est donc de commencer progressivement. Les moments de non-activité sont les plus prolifiques, petit à petit vous remarquerez que votre créativité va s’envoler, vous augmenterez votre capacité de concentration, votre système nerveux vous remerciera beaucoup. C’est comme redémarrer l’ordinateur. Ce n’est pas du temps perdu, au contraire, c’est du temps gagné.

Ce serait la base pour commencer à avoir une vie plus calme.

Maintenant, oui, toute la question de la méditation, du yoga, des retraites, des promenades dans la nature, des mandalas… viendra. Mais sans tout ce qui précède, nous ne ferons que rafistoler les choses.

Bonus

Savez-vous quel est votre niveau de stress ? Savez-vous à quel point le stress peut vous rendre malade ?

Pour prendre conscience de votre niveau de stress, vous pouvez également utiliser l’échelle de réajustement social de Holmes et Rahe. Elle est un peu utile pour voir quel est notre niveau de stress en fonction des événements que nous avons vécus récemment.

Voici le lien. Il suffit de cocher les cases qui vous concernent et de faire le total à la fin.

  • Moins de 150 : niveau de stress modéré.
  • Entre 150 et 300 : niveau de stress élevé. Votre risque de maladie est d’environ 50 %.
  • Supérieur à 300 : niveau de stress très élevé. Votre risque de maladie est d’environ 80 %.

Une fois que vous avez fait vos devoirs, je vous recommande de pratiquer petit à petit certaines des activités les plus relaxantes qui existent, et que j’adore :

  • La marche. Et si c’est dans la nature, tant mieux. Les moines bouddhistes pratiquent ce qu’ils appellent la “méditation marchée”, la marche consciente. Et si vous avez marché sur le Camino de Santiago, vous saurez de quoi je parle.
  • Peindre des mandalas. Un exercice fabuleux qui non seulement vous détend mais vous aide aussi à vous connaître. Un véritable voyage intérieur. De plus, si vous vous procurez de petits mandalas, vous pouvez les peindre lorsque vous attendez à l’aéroport ou chez le médecin, lorsque vous attendez que l’on vienne vous chercher, avant de vous endormir, pendant que vous faites chauffer l’eau pour le repas… ils sont parfaits pour désactiver votre mode multitâche pendant un certain temps.
  • La lecture. Se plonger dans un bon livre est l’une des choses les plus zen qui soient.
  • Le jardinage, ou la création d’un petit potager à la maison. On ne peut pas forcer la nature. Elle a son propre rythme et il faut s’y adapter. La nature est le meilleur professeur pour une vie lente.

J’espère que cela vous a aidé. Que vous puissiez désormais comprendre que le stress est souvent inévitable, mais qu’il est souvent possible de le réduire et de le contrôler simplement en déléguant ou en disant non.

J’aimerais terminer par les 10 points clés d’une vie zen, 10 points qui devraient être comme 10 façons de faire.

Les 10 principes à suivre pour une vie zen et slow living

  1. Faites une chose à la fois.
  2. Faites-le lentement.
  3. Faites moins de choses.
  4. Laisser de l’espace entre les activités.
  5. Développez une sorte de rituel de détente.
  6. Consacrer du temps à certaines activités.
  7. Prendre le temps de ne rien faire.
  8. Sourire et aider les autres.
  9. Réfléchir à ce qui est vraiment nécessaire.
  10. Vivre simplement.
Visited 7 times, 1 visit(s) today
Fermer