Ecrit par 10h52 Zéro déchet Views: 4

Journée mondiale de l’abeille, pourquoi les abeilles sont-elles si importantes ?

20-mai-journee-mondiale-abeilles

La Journée mondiale de l’abeille est célébrée chaque année le 20 mai afin de sensibiliser le public à l’importance de ces insectes pollinisateurs et aux défis auxquels ils sont confrontés. Cette date a été choisie en l’honneur d’Anton Janša, un apiculteur pionnier du XVIIIe siècle né le 20 mai. Janša est reconnu pour ses innovations dans le domaine de l’apiculture et pour sa contribution à la connaissance des abeilles et de leurs soins. La Journée mondiale de l’abeille a été instituée pour honorer son héritage et promouvoir la protection et la conservation de ces précieux insectes dans le monde entier.

Les abeilles jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de l’environnement et la survie de diverses espèces, dont la nôtre. Dans ce billet, nous allons voir pourquoi les abeilles sont essentielles, ce qui se passerait si elles n’existaient pas, leur importance pour l’avenir et comment nous pouvons remédier au déclin inquiétant des populations d’abeilles.

L’importance des abeilles dans l’environnement

Le rôle des polinisateurs

Il existe plusieurs types de pollinisation, certains effectués par des animaux (insectes, oiseaux, etc.), d’autres par le vent (anémophiles) et enfin la pollinisation aquatique ou hydrophile.

Un pollinisateur est un animal qui déplace le pollen de l’organe mâle de la fleur (anthère) vers l’organe femelle (stigmate) permettant ainsi la fécondation.

Il existe de nombreux animaux pollinisateurs, l’un des plus efficaces étant l’abeille, qui est très bien adaptée à la pollinisation. Il existe entre 25 000 et 30 000 espèces d’abeilles (hyménoptères, Apidae).

Pourquoi avons-nous besoin des polinisateurs ?

C’est grâce aux pollinisateurs que de nombreuses plantes, y compris les cultures, se reproduisent. Les aliments que nous consommons tous les jours, comme les fruits et les légumes, dépendent directement des pollinisateurs (abeilles, papillons, colibris…) pour se reproduire.

  • Plus de 75 % des cultures vivrières dépendent de la pollinisation.
  • 37 % des populations d’abeilles en Europe sont en déclin.
  • La valeur économique du travail de pollinisation des abeilles pour l’agriculture française est estimée à plus de 2,4 millions d’euros.

Une grande variété de pollinisateurs est nécessaire pour une production optimale des cultures. En outre, la production de miel reste très importante pour la subsistance de nombreuses personnes tributaires des forêts dans les pays en développement.

Les abeilles sont des pollinisateurs clés qui jouent un rôle fondamental dans la reproduction des plantes et des cultures. En transportant le pollen d’une fleur à l’autre, elles permettent la fécondation et la formation des fruits et des graines. On estime qu’environ 80 % des plantes à fleurs dépendent de la pollinisation animale, et les abeilles sont les pollinisateurs les plus efficaces et les plus fréquents. Leur travail infatigable permet de maintenir la diversité des écosystèmes et contribue à la sécurité alimentaire.

Pourquoi les abeilles disparaissent-elles ?

Malheureusement, au cours des dernières décennies, nous avons assisté à un déclin alarmant des populations d’abeilles. Les principales causes de ce déclin sont l’utilisation de pesticides toxiques dans l’agriculture, la perte d’habitats naturels due à la déforestation et à l’urbanisation, les maladies et les parasites, ainsi que le changement climatique. Ces facteurs agissent de concert, affaiblissent les abeilles et mettent en péril leur survie :

  1. Les parasites et les maladies. Virus, attaques de pathogènes et d’espèces invasives, comme l’acarien Varroa (Varroa destructor), le champignon Nosema ceranae, la guêpe asiatique (Vespa velutina), le petit coléoptère des ruches (Aethina tumida) et l’acarien Tropilaelaps.
  2. Les insecticides. Ils représentent le risque le plus direct pour les pollinisateurs. Les insecticides sont des produits chimiques conçus pour tuer les insectes. Certains insecticides utilisés dans l’agriculture intensive ont des effets négatifs sur la santé des pollinisateurs.
  3. Le changement climatique. L’augmentation des températures, les changements météorologiques et les événements extrêmes auront un impact sur les populations de pollinisateurs.
  4. Perte et détérioration de l’habitat. L’agriculture intensive, l’urbanisation, les routes, etc. entraînent une détérioration des habitats des abeilles.

La mortalité des abeilles dans l’UE a été estimée à 20 % et, dans certains pays, à 53 %.

Que se passerait-il s’il n’y avait plus d’abeilles ?

Les abeilles sont menacées de disparition. Les taux actuels d’extinction des espèces connaissent des augmentations significatives, 100 à 1000 fois supérieures aux niveaux normaux, en raison des actions de l’homme.

L’absence d’abeilles aurait un impact dévastateur sur l’agriculture et la vie en général. Sans les abeilles, la production de nombreux aliments qui dépendent de la pollinisation, tels que les fruits, les légumes, les noix et les graines, serait compromise. Cela entraînerait une diminution de la disponibilité des aliments et une augmentation des prix. En outre, les écosystèmes s’appauvriraient, car de nombreuses plantes et de nombreux animaux dépendent de la pollinisation pour leur survie. En bref, sans les abeilles, nous serions confrontés à une crise environnementale et alimentaire majeure.

Que faire pour sauver les abeilles ?

  1. Plantez des fleurs et créez des jardins accueillants pour les abeilles, en leur fournissant des sources de nourriture et des abris. Plantez des plantes mellifères sur votre balcon, votre terrasse ou dans votre jardin, comme le lilas, le romarin, la lavande, le coquelicot, etc. Vous pouvez également fabriquer une petite maison où les abeilles peuvent faire leur nid, vous pouvez la faire vous-même ou l’acheter.
  2. Évitez de couper les fleurs de votre jardin lorsqu’elles sont en pleine floraison et de tondre la pelouse le soir.
  3. Évitez d’utiliser des pesticides nocifs et optez pour des méthodes de lutte antiparasitaire plus sûres et plus naturelles. Si vous devez pulvériser, faites-le tôt le matin ou le soir, lorsqu’il n’y a pas de vent et que les abeilles sont déjà rentrées dans leurs ruches.
  4. Soutenez les apiculteurs locaux en achetant du miel et des produits apicoles provenant de sources fiables et durables.
  5. Mangez des produits biologiques, locaux et de saison. Vous soutiendrez ainsi un type d’agriculture qui respecte l’environnement, le sol et le climat. Elle favorise également la biodiversité, ne pollue pas avec des produits agrochimiques ou des OGM et respecte la santé des personnes.

La Journée mondiale de l’abeille est l’occasion de réfléchir à l’importance de ces pollinisateurs et à la nécessité de les protéger. Leur travail inlassable de pollinisation est vital pour la survie des écosystèmes et notre propre sécurité alimentaire. Grâce à des actions individuelles et collectives, nous pouvons faire la différence et garantir un avenir où les abeilles continueront à jouer leur rôle crucial dans la nature.

Visited 4 times, 1 visit(s) today
Fermer