Ecrit par 0h00 Santé Views: 5

L’électrothérapie et ses fonctions dans la rééducation

Dans l’article de ce mois-ci, nous allons parler de l’électrothérapie et de ses fonctions, l’un des outils les plus utilisés par les physiothérapeutes. La signification est très claire : il s’agit de l’utilisation de l’électricité dans le traitement des maladies. Elle consiste en l’application de certains stimuli physiques générés par un courant électrique, qui parvient à déclencher une réponse physiologique, ce qui provoque un effet thérapeutique.

L’électrothérapie comprend différents types d’application de l’électricité :

  • l’électrostimulation
  • TENS
  • Iontophorèse (courant galvanique)
  • les micro-ondes
  • les ultrasons.

Chacun de ces types d’appareils sera appliqué en fonction des besoins du patient.  Les effets obtenus avec le courant électrique sont la production de chaleur, l’effet magnétique et l’effet électrochimique. Normalement, le physiothérapeute utilise l’électrothérapie pour réduire ou éliminer la douleur (sédatif, analgésique), comme technique anti-inflammatoire ou pour améliorer l’activité musculaire. Voyons les fonctions de ces appareils d’électrothérapie.

Électrostimulation

Les électrostimulateurs musculaires (EMS) ont deux fonctions très importantes dans les processus de réadaptation : le programme TENS et les programmes de prévention de l’atrophie musculaire et de renforcement de la force. Grâce à des électrodes placées sur la peau, un courant électrique est transmis à la zone sélectionnée.

TENS (Transcutaneous electrical nerve stimulation) est un programme d’électrothérapie à basse fréquence. Sa principale fonction est de réduire la douleur dans une zone spécifique, mais on ne sait pas encore si elle le fait en produisant des endorphines ou en bloquant les fibres nerveuses au niveau de la moelle épinière, empêchant ainsi la douleur d’atteindre le cerveau.

Les programmes de stimulation musculaire sont utilisés pour récupérer la capacité de contraction des muscles dont la force a été réduite à la suite d’une blessure ou d’une période d’inactivité.

L’électrothérapie présente certaines contre-indications, telles que la présence de brûlures sur la peau, le port d’un stimulateur cardiaque, d’une plaque ou d’une vis métallique pour réparer une fracture ou la grossesse.

Iontophorèse

C’est l’une des techniques les plus méconnues de la physiothérapie. Elle consiste à introduire des substances à travers la peau (généralement des médicaments), en utilisant un courant continu (galvanique). Il est important de connaître la polarité du médicament, afin qu’elle coïncide avec celle de l’électrode. Elle est souvent utilisée dans les lésions des tissus mous (muscles, tendons) afin d’éviter la douleur. C’est une technique peu utilisée, la pharmacologie actuelle étant plus efficace.

En termes de précautions, les personnes porteuses de stimulateurs cardiaques, de stérilets, de plaques métalliques doivent éviter son utilisation.

Micro-ondes

Un autre des appareils d’électrothérapie les plus connus et les plus utilisés. Sa fonction est de fournir de la chaleur dans les tissus profonds (contrairement à l’infrarouge qui fournit une chaleur superficielle), en laissant une légère sensation de chaleur dans les zones superficielles telles que la peau. L’intensité peut être réglée en fonction du tissu à traiter. Son utilisation doit être très prudente, car elle présente certaines contre-indications : les personnes portant des prothèses ou du matériel d’ostéosynthèse métallique, les porteurs de stimulateurs cardiaques et les femmes enceintes (la chaleur peut altérer la grossesse) doivent éviter son utilisation.

L’échographie

On peut dire que c’est l’appareil vedette, avec l’électrostimulation, de l’électrothérapie. Sa fonction est d’agir comme un anti-inflammatoire pour les tissus mous peu épais proches de l’os : tendons, fascias musculaires plats, bursites, capsulites… Les contre-indications sont similaires à celles des micro-ondes : éviter l’application sur les gonades, les dispositifs intra-utérins et utiliser avec prudence dans les zones contenant du matériel d’ostéosynthèse.

Avantages de l’électrothérapie

Après avoir vu les différents appareils d’électrothérapie, on peut conclure en résumé qu’ils apportent les bienfaits suivants :

  • Détente : provoquant un effet analgésique, elle réduit la douleur dans la zone à traiter.
  • Anti-inflammatoire : L’électrothérapie contribue à augmenter l’apport sanguin, provoquant une vasodilatation qui améliore la récupération des tissus.
  • Circulatoire : Elle contribue à améliorer la circulation sanguine dans la zone à traiter.

Avant de recevoir un traitement d’électrothérapie, le physiothérapeute doit expliquer en détail le fonctionnement de l’appareil, en précisant à quoi il sert et dans quels cas son utilisation n’est pas indiquée. L’électrothérapie est l’une des techniques utilisées dans le cadre de la rééducation. Pour qu’un traitement soit efficace, l’électrothérapie doit être utilisée en harmonie avec d’autres techniques afin d’enrichir le processus de rééducation.

Enfin, pour terminer cet article sur l’électrothérapie en rééducation, j’aimerais vous rappeler qu’il est toujours très important de suivre les instructions de votre professionnel de santé. N’utilisez jamais un appareil d’électrothérapie sans la supervision d’un travailleur qualifié.

Visited 5 times, 1 visit(s) today
Fermer